Finance

Finance et santé : une affaire collective

Dans plusieurs cas, l’assurance maladie n’arrive pas à couvrir les charges lorsque le patient doit être hospitalisé ou voir un médecin spécialiste. Il arrive même que les soins ne sont pas effectués comme ils se doivent car le patient et ses proches manquent de finance ou ne disposent pas les ressources nécessaires. Des dispositifs existent pour pallier à ces problèmes, il faut s’informer.

Les structures d’aide et de finance pour aider les moins ressourcés

Il y a des moments que les patients sont infligés d’une facture exorbitante à la sortie d’une hospitalisation ou d’un soin intensif, alors que la situation socio-professionnelle ne leur permet ce genre de finance, en tout ou partie. Il y a aussi dans certains cas, la non-maîtrise du patient des formalités y afférente. Pour commencer, il est possible pour le patient et/ou son entourage de faire une approche auprès d’une assistante sociale de la commune, sinon on peut s’adresser à la CAF. Il existe également des fondations à but non lucratif. Pour certaines personnes âgées, il y a l’APA ou allocation personnalisée d’autonomie. Il en existe des formalités et des conditions d’octroi à savoir. Est-il sensé de parler que la finance contrôle la santé ?

La santé est contrôlée par la finance

A noter qu’il existe effectivement un réseau de soins. Il est important de savoir si le professionnel de santé à qui on s’adresse est affilé ou non pour pouvoir se faire rembourser les frais médicaux. Tout contribuable se doit de cotiser pour être couvert en cas de maladie ou d’hospitalisation. De son côté, l’employeur se doit de payer une complémentaire santé à l’endroit de ses salariés. En effet, l’on peut dire que la finance contrôle la santé, ne serait-ce que la mutuelle obligatoire, le reste à charge, les remboursements inférieurs aux coûts des soins dans certains cas, les offres de soins qui se raréfient, etc.