Général

Kenzo Takada, le magicien des couleurs

Si la marque de vêtements, d’accessoires et de parfums Kenzo est mondialement connue, c’est moins le cas de son créateur, le styliste japonais Kenzo Takada. Souvent surnommé le magicien des couleurs pour la richesse de ses créations colorées, il a profondément marqué le monde de la mode et du luxe au cours de ses 50 ans de carrière.

Une jeunesse au Japon et un début de carrière française

Kenzo Takada est né au Japon, dans la ville de Himeji le 27 février 1939. Cinquième d’une famille nombreuse de sept enfants, Kenzo se passionne très tôt pour la mode. De son propre aveu, c’est à travers les magazines de ses sœurs qu’il aurait développé ce goût pendant son enfance et son adolescence.

Rien d’étonnant donc à ce que le jeune Kenzo quitte l’université de Kobe dans laquelle l’avaient placé ses parents après le lycée pour rejoindre la première école de mode ouverte aux hommes à Tokyo, la Tokyo’s Bunka Fashion College. Ses parents ne sont pas d’accord avec son choix d’orientation et il décide de s’installer à Paris, la capitale de la mode, une fois son diplôme en poche.

Au milieu des années 60, à peine âgé de 25 ans, Kenzo Takada se retrouve donc à Paris pour démarrer sa carrière. Voilà pourquoi la marque et son parfum emblématique, Kenzo Amour, sont si connus en France. Effectivement, la maison Kenzo et toute la carrière de Kenzo Takada ont été construites en France, mais pas seulement à Paris.

Des débuts prometteurs

Pendant ses premières années à Paris, Kenzo Takada vit difficilement, mais il parvient à intégrer le milieu très fermé des défilés parisiens. Ainsi, il parvient à créer ses premiers contacts avec les grands noms de la mode de l’époque et il vend quelques-uns de ses croquis au couturier Louis Féraux et au sculpteur Jacques Delahaye.

L’apogée de son début de carrière prometteur est sans aucun doute un stage qu’il obtient chez la marque de prêt-à-porter Renoma. À l’époque, la marque est très en vogue et ce stage est une autre excellente occasion pour Kenzo Takada de se faire de précieux et nombreux contacts. Un parcours qui lui permettra de mener son premier défilé à 31 ans seulement.

Premiers défilés et premières boutiques

En 1970, Kenzo Takada n’a que 31 ans, mais il a déjà pu créer sa propre marque de vêtements baptisée JAP. Il dispose d’une boutique dans la célèbre galerie Vivienne du IIe arrondissement de Paris. C’est dans cette boutique qu’il mène le premier défilé de sa marque JAP en 1970. Un succès qui lui permet de s’installer davantage dans le paysage de la mode française.

Puis, les choses s’accélèrent pour Kenzo Takada et sa marque JAP puisqu’il ouvre une deuxième boutique en 1971 à Saint-Tropez, une troisième dans le IIe arrondissement de Paris en 1972 (passage Choiseul) et une quatrième en 1973 rue du Cherche-Midi dans le VIe arrondissement de Paris. Enfin, en 1977, il installe le siège de sa marque dans un immeuble de la Place des Victoires dans le Ier arrondissement.

Un homme inspiré qui bouscule le monde de la mode

Si l’ascension de Kenzo Takada est aussi irrésistible, c’est bien parce qu’il est venu bousculer le monde de la mode française dès ses premières créations. Son premier coup de génie aura lieu dès le mois d’avril 1970 quand il présente pendant son premier défilé des vêtements colorés inspirés des kimonos japonais et ornés de cotonnades.

Cet exotisme fera son succès et il ne cessera jamais de le renouveler pour surprendre les amateurs de mode et gagner son surnom de magicien des couleurs. Souvent, il se tournera vers les vêtements traditionnels de cultures asiatiques ou africaines, comme les chandails slaves, les boubous africains et les maharanis indiennes. Ces mélanges lui confèrent un style reconnaissable entre tous.

L’apparition de la marque Kenzo

Après plusieurs années pleines de succès, Kenzo Takada décide de diversifier son activité et se lance dans la création de parfums. Le premier d’entre eux, King Kong fut un échec commercial, mais laissa un souvenir impérissable grâce à sa publicité. Il abandonnera donc temporairement la fabrication de parfums.

C’est en 1988, près de 20 ans après la création de sa maison de couture, que Kenzo Takada sort son second parfum : Kenzo de Kenzo. La marque Kenzo est lancée et elle continuera de produire des parfums pendant de longues décennies. Aujourd’hui, la maison est d’ailleurs principalement connue pour ses parfums et leurs emblématiques publicités.

Kenzo et LVMH

En 1993, Kenzo Takada vendit la marque Kenzo au célèbre groupe LVMH détenu par le milliardaire français Bernard Arnault. Alors seulement âgé de 54 ans, Kenzo Takada décide de profiter de sa retraite et des millions de dollars que sa maison de couture lui aura rapportés. Néanmoins, il reste propriétaire du nom complet Kenzo Takada qu’il se réserve le droit d’utiliser comme il le souhaite.

Enfin, Kenzo Takada a été officiellement décoré Chevalier des Arts et des Lettres. Il a également reçu la Légion d’honneur française le 31 décembre 2015 des mains du ministre Laurent Fabius.